Antigone in the dark

Deuxième Pocket Opéra proposé lors de cette saison. D’un nouveau genre original, ce spectacle aiguisera votre curiosité !

Poussée dans le dos, Antigone entre sur la scène vide qui représente une caverne obscure, celle qui lui servira de sépulture. Elle salue son frère Polynice à qui elle a offert les rites funèbres traditionnels afin de lui permettre d’accéder à l’au-delà. En désobéissant à l’édit du Roi Créon qui voulait condamner Polynice à errer éternellement, elle s’est positionnée en hors-la- loi. Antigone accuse Créon d’avoir causé la mort de ses frères car il était en mesure de tout éviter.
Une berceuse funèbre guidera Antigone entre nostalgie, colère et désespoir. Avant de mourir, elle avertit Créon que beaucoup d’autres le défieront à l’avenir et oseront s’ériger contre les injustices causées par le pouvoir : « You won’t see me anymore, but many are coming now, like me ! ».

Ce monologue opératique, en anglais sous-titré français, nous emporte au son d’une soprano, de six musiciens et d’une vidéo d’animation.

Le vendredi 7 février à 18h, profitez d’une rencontre gourmande avec Michel Vandendaele. Plus d’infos et réservation (obligatoire) ici

Du jeudi, 6 février 2020
Au samedi, 8 février 2020
Heure 20:30
Durée 1h
Distribution

Composition
Stéphane Orlando.
livret
Lorenzo Caròla.
Mise en scène
Matthieu Collard.
Avec
Rita Matos Alves (soprano), Renata Kambarova ( flûtes), Benjamin Maneyrol (clarinette), Gian Ponte (piano), Marion Borgel (violon, alto), Diego Coutinho (violoncelle).
Vidéos d’animation
François D’Alcamo.