Saison 2009-2010

Une saison royale
MUSICOMATON

Du 05-09-2009 au 30-10-2009

AUTEUR : Gaël Bertrand, Gaël Libertiaux, Sam

Lire la suite

Pendant tous le mois de septembre et d’octobre , nous aurons le plaisir d’accueillir le musicomaton. La conception du musicOmaton est issue d’un collectif nommé Anteloop, projet existant depuis 3 ans et composé de deux musiciens ( Gaël Bertrand et Gaëtan Libertiaux) et un vj ( sam) qui ont comme passion commune le sampling. A l’instar de son grand frère le photomaton, le musicamOton est un espace clos. L’utilisateur est invité à enregistrer un son avec son corps sans contrainte spécifique participant à une œuvre collective, interactive et éphémère.

VANDAVEER

Du 30-09-2009 au 30-09-2009

Lire la suite

Les chansons dépouillées mais inspirées de cet américain de Washington DC procurent l’agréable et paradoxal sentiment d’être à la fois uniques et familières. Les arrangements sont discrets et le timbre de voix extrêmement chaleureux. Nul besoin d’artifices : quelques mélodies, des histoires à raconter et l’affaire est dans le sac… C’est à cela qu’on reconnaît les plus grands !

Talentueux, humble, touchant, souriant et beau gosse… votre cœur ne pourra résister à Vandaveer.

« Un songwriter de génie » Bernard Lenoir (France Inter)

« Ce beau gosse possède plus que du talent » Les inrockuptibles

« Une voix de feu et une belle gueule pour un folk dopé » Libération

« Des chansons simples et captivantes, sur les traces de Dylan et Léonard Cohen » Télérama

O'TCHALAÏ

Du 03-10-2009 au 03-10-2009

Monique Gelders (des Baladins du miroir): chant, accordéon
Pascale Trussart: violon, chant
Anja Naucler: violoncelle, chant
Alexandre Furnelle: contrebasse, chant

Lire la suite

Nos portes s’ouvrent enfin à la musique du monde avec O’Tchalaï, groupe qui voyage sur les routes… de Budapest à Bucarest, dans les rues de Thessalonique, s’arrête un instant au Cabaret Pouchkine, au Café des Soupirs à Kiev et qui fait escale…. au Jardin Passion ! Après quoi, il repart…

Il ira au gré des envies d’ailleurs ou à la belle étoile avec les gens du voyage…

En collaboration avec Hypothésarts.

www.otchalai.be

SEULE AU RENDEZ-VOUS

Du 20-10-2009 au 31-10-2009

AUTEUR : D’après le roman de Simona Vinci, Chambre 411
MIS EN SCÈNE PAR : Christian Leblicq
AVEC : Dominique Pattueli

Lire la suite

Avant de s’interroger sur la notion même de « femme », peut-être faudrait-il entendre enfin leur parole, accéder à la question du partage de leur intimité. Loin des théories féministes, c’est à une véritable campagne de sensibilisation à la question de la féminité que la Compagnie Hypothésarts, par l’entremise de son animateur Christian Leblicq, s’engage dans les enjeux du nouveau monde.

Cette aventure pose le défi de l’intériorité comme ressource de construction du Sujet pour l’accession à un nouvel acteur social et le bouleversement du monde par un nouveau modèle culturel mu par le monde des femmes.

LE TEMPS EST VENU !

« Seule au rendez-vous » est le premier spectacle d’un cycle de créations dans le champ de la culture d’un nouvel être au monde :la construction indépendante et progressiste de la femme comme sujet unique et autonome, d’une aventure solaire et solidaire de la vie.

« Seule au rendez-vous » est l’histoire troublante et impudique d’une femme qui écrit à son homme : « Est-ce vraiment cela l’amour ? »

Splendide de densité et d’exigence, Dominique Pattuelli sera cette femme plus intime, plus vraie, en chair et dans son âme, avec la lucidité de son chant purifiant la liberté.

Il faudra entendre sa voix et celle de Simona Vinci, qui transforment la vie de tous, des femmes d’abord, mais aussi des hommes

CLASH CAFÉ

Le 01-11-2009

Lire la suite

Cette année nous vous proposons une soirée clash café . Ce concept imaginé par plusieurs artistes namurois débarque à Jardin-Passion! Le « Clash Café » c’est le point de rencontre de tous les créatifs namurois, et du public.

Toutes les spécialités sont les bienvenues :

musique, peinture, cinéma, poésie, comédie, sculpture,… plus toutes celles que l’on oublie. Le Clash Café est un lieu de rencontres où public et artistes peuvent discuter, débattre, créer sans aucune obligation, ni pression de résultat. Les artistes qui le désirent ont carte blanche pour présenter une chanson, un texte, une lecture, une musique, une histoire, un tableau, un spectacle, de 1 à 15 minutes.

(merci d’envoyer vos propositions à clashcafe@gmail.com)

Cette idée de soirée est itinérante et viendra uniquement au mois de novembre à Jardin-Passion… L’ entrée est gratuite et les gourmands seront ravis…nous leur proposerons un paëlla géante. Soyez attentifs à vos mails car nous vous contacterons par ce biais pour vous confirmer la date de cette soirée originale et exceptionnelle.

OXYMORE

Du 07-11-2009 au 07-11-2009

AVEC : Alain Eloy (chant), Muriel Legrand (comédienne et musicienne), Jean-François Breuer (comédien et pianiste), Pierre Boigelot (contrebasse), Pierre Quiriny (percussions), Manu Hermia (saxophoniste et grand caresseur de flûte bansuri).

Lire la suite

À la genèse d’Oxymore, il y a l’envie d’un homme de se relancer dans la joie troublante de l’écriture et plus précisément dans cette forme particulière qu’est la chanson. Lui, c’est Alain Eloy, magistral dans Printemps dans un jardin de fous en mai dernier au Jardin Passion. Il veut écrire pour se raconter à une période charnière de sa vie, mais parce qu’il craint d’étaler ses états d’âme comme un beurre d’arachide indigeste dans le conduit auditif de victimes sans défense, il opte pour l’écriture en duo. Cette forme lui permet d’éclairer son propos par un autre point de vue, celui de la femme. « Elle, la femme, se glisse dans les parties chantées contre les élans d’un amant un peu trop fougueux, se précipite paresseusement avec son homme dans la luxure ou partage avec lui l’amour d’un enfant après une séparation. »

Accompagnés sur scène par des musiciens confirmés, Oxymore délivre une musique légère aux accents graves, chante l’harmonie en dissonance, se veut tranchant dans la nuance, se dévoile en se dissimulant au plus profond de ses contradictions

Oxymore a récemment remporté le premier prix de la huitième Biennale de la Chanson Française, ainsi que celui de la SABAM.

En collaboration avec Hypothésarts

LA NUIT DU THERMOMÈTRE

Du 17-11-2009 au 28-11-2009

AUTEUR : Diastème
MIS EN SCÈNE PAR : Sebastian Moradiellos Assisté par Alexandre Drouet
AVEC : Kim Leleux et Simon Wauters

Lire la suite

Après les deux magnifiques spectacles, Goupiochka et Kvetch, Sébastian Moradiellos revient à Jardin-passion pour sa troisième création.

C’est la nuit. Une de ces nuits où il fait trop chaud pour dormir. Quand Lucie se relève pour aller boire, elle découvre sa mère inanimée sur le canapé. Quand on est une jeune fille et qu’on découvre une mère inanimée, on est sensée faire quoi ? On lui retire ses chaussures, on appelle le docteur. Et puis ? On appelle du renfort, par exemple son meilleur ami, Simon, qui lui, ne dort jamais…//

« La nuit du thermomètre » raconte une nuit particulière : une nuit qui va rassembler dans un même temps et dans un même lieu toutes les émotions et les contradictions nécessaires au passage de l’enfance à l’adolescence. Un événement dramatique finira pas se transformer en un souvenir inoubliable, celui d’une première histoire d’amour.

Une comédie inclassable où deux enfants qui n’osent s’avouer qu’ils s’aiment, parlent de la mort, de l’alcool, du sexe, de la religion, de la solitude, du mensonge, de l’absurdité de l’existence… Oui mais une comédie !

“Rétrospectivement, faire vivre ces personnages a été pour moi un plaisir d’auteur incroyablement violent… Je me sens un peu idiot en l’écrivant mais je me suis terriblement attaché à ces deux enfants, à leur lucidité comique, leur innocence incrédule et leur quête de Coca-Cola.” Diastème

SO LONG... A BIENTÔT..

Du 04-12-2009 au 12-12-2009

AUTEUR : Création collective
MIS EN SCÈNE PAR : Marc Weiss
AVEC : Marie-Noëlle Hébrant, Sébastien Hébrant, Pierre Poucet, Geoffrey Seron

Lire la suite

Suite au succès rencontré lors de sa création la saison précédente, le magistral et délirant spectacle des cow-boys revient sur notre scène.

• Quel cow-boy sommeille en nous ?

• Pourquoi un garçon vacher est-il le mythe de millions

de cinéphiles ?

• Pourquoi un cow-boy joue t-il toujours de l’harmonica ?

• Pourquoi un cow-boy doit-il toujours mâchonner quelque chose ?

• Pourquoi un cow-boy prend-il toujours son bain armé

de ses revolvers ?

• Pourquoi un cow-boy est-il toujours solitaire ?

• Où sont les parents d’un cow-boy ?

• Pourquoi les cow-boys mettent-ils toujours

leurs pieds sur les tables ?

• Où sont ses vaches ?

• Pourquoi les Mexicains dorment-ils toujours sur des bancs ?

Autant de questions auxquelles nous allons répondre pour participer, nous aussi, au mythe du plus célèbre des garçons vachers : Le Cow-boy.

Ce spectacle aventuro-comique est un pur moment de bonheur et de délires décalés !

« (…) Cette création collective est une magnifique performance d’acteurs qui parviennent, sans texte, à nous rappeler les images et les stéréotypes de ces grands moments de cinéma. » Confluent.

LAETITIA VELMA, EMILIE PROULX

Du 18-12-2009 au 18-12-2009

Lire la suite

Laetitia Velma (Paris/Bruxelles) en première partie.

Dans son périple teinté de douce mélancolie, Laetitia Velma sera accompagnée par une équipe de choc : Dominique A à la guitare, Pierre Jacqmin (ex-Venus) à la basse et Denis Wielemans (Girls in Hawaï) à la batterie. Son album, en préparation, sera co-produit par deux Dominique: A et Brusson (Yann Tiersen, Miossec,…).

Emilie Proulx (Québec)

« Entre parolière habile et musicienne frondeuse, Emilie Proulx se dévoile par le calme et la justesse de ses textes mélancoliques sur fond de folk brut. Chaque syllabe, chaque note, chaque silence pèse de tout son poids dans l’imagerie ciselée de son univers à l’atmosphère ensorcelante, suspendu entre sagesse, doute et désarroi. » Les trois baudets à Paris

IVAN TIRTIAUX

Du 16-01-2010 au 16-01-2010

AVEC : Ivan Tirtiaux (chant, guitares, loops), Raphaël Dumas (mandoline, banjo)

Lire la suite

Amoureux de chanson au sens large et provenant de partout, Ivan Tirtiaux manoeuvre sa barque en français depuis quelques années déjà.
Dépouillement narratif emprunté au blues, cadences syncopées de rythmes latins, douce mélancolie des fados intemporels…Toutes ces influences se rallient subtilement grâce à son timbre de voix particulier et un jeu de guitare qui n’appartient qu’à lui.
Auteur sensible et compositeur habile, ses textes se fondent harmonieusement à sa musique et abordent des thèmes universels avec légèreté et profondeur. C’est une écriture en parallèle, artisane, qui sert autant la plume qu’elle guide le choix des notes.
Après de nombreux concerts en Belgique et en France, un disque (« Ivan & les Singes Savants »), diverses formules en solo, en groupe, en duo avec violoncelle ou percussions, sa rencontre avec le mandoliniste-banjoïste toulousain Raphaël Dumas promet à ses nouvelles chansons de vastes échappées alternant pluie de cordes et soleil serein.

www.myspace.com/ivantirtiaux

LA PERMANENCE

Du 20-01-2010 au 30-01-2010

AUTEUR : Pièce inspirée de l’univers des spectacles des Deschiens, Jérôme Deschamps et Macha Makeïeff.
MIS EN SCÈNE PAR : Manu Mathieu
AVEC : Cédric Celorio Lopez, Catherine Decrolier, Emilie Dubreucq, Fanny Duroisin, Alix Dutrieux, François-Xavier Reinquin, Camille Toussaint, Aurélie Trivillin, Clément Thirion.

Lire la suite

Un espace presque vide, un lieu : une permanence, le temps de la représentation. Nous sommes dans l’ici et maintenant. Neuf personnages extra “ordinaires” dans ce lieu se sont attribués chacun une fonction comme par la force des choses, comme un lieu d’enfants. Huit employés d’une drôle de maison commandée par la chef Madame Duroisin. Neuf personnages qui ne trichent pas. Ils sont poétiques et burlesques malgré eux. Neuf personnages en marge de la vie, où la parole devient pulsion et le corps tout un langage. Neuf personnages, neuf solitudes qui composent un vide à combler. L’univers est décalé et absurde. “C’est de la pure fantaisie grave”, “une célébration des pauvres choses et des êtres perdus”.

“Le rire est la seule réponse libre et humaine au désastre” : Macha Makeïeff.

« (…) Leur galerie de tronches et de dégaines est hilarante, inventive et cadrée avec précision. La virtuosité de cette permanence fait mouche à presque tous les coups (…) Le Soir.

« (…) Absurde et loufoque, entre Jacques Tati et Buster Keaton, avec bruitage, musique, chorale. Une formidable équipe (…) « Le vif express ».

OLIVIER NORIA

Du 05-02-2010 au 05-02-2010

Lire la suite

Véritable coup de cœur de la saison précédente (durant laquelle Noria est passé en coup de vent), nous ne résistons pas à l’envie de le programmer à nouveau pour célébrer la sortie de son premier album qui s’annonce d’ores et déjà comme un événement majeur en Belgique !

« La Belgique détient une perle, un secret encore bien gardé. A l’heure où la terre tourne autour du renouveau folk, Noria gravite dans les hautes sphères. L’univers intimiste et atypique du jeune compositeur bruxellois transfigure le folk en noir, jaune, rouge ».

La médiathèque.

www.myspace.com/oliviernoria

HARRY WHITE ( D'APRÈS LE DÉMON)

Du 16-02-2010 au 27-02-2010

AUTEUR : Hubert Selby
MIS EN SCÈNE PAR : Christian Leblicq
AVEC : Benoît Verhaert
MUSIQUE : Loïc Bodson

Lire la suite

Une création d’Hypothésarts en partenariat avec Jardin Passion

Hubert Selby est l’écrivain culte de la culture rock par excellence. Aux yeux de beaucoup, il est l’écrivain enragé du vingtième siècle. Son œuvre met en scène l’exigence morale d’un Albert Camus pour qui les descentes aux enfers inexorables sont la seule issue possible dans la chute et la damnation.

Le voilà, ce « véritable théâtre du monde » qui fait s’effondrer toutes les murailles, qui travaille sans aucun filet, débarrassé de toute prétention à saisir le réel mais qui le percute gravement, sérieusement et de plein fouet.

C’est qu’au bord des gouffres « Le Démon » est sans conteste un chef-d’œuvre magistral et absolu, un crachat qui pourtant ne se contente que de montrer ce que notre civilisation cache au plus profond de ses comportements mi-humains, mi-monstres.

Un spectacle que tous les adultes et adolescents devraient voir pour comprendre notre histoire, la vie, et pour aimer le théâtre. Car, au –delà de la tragédie, le chant profond de Selby donne un sens à l’intolérable et insupportable douleur qui nous déchire.

D’une violence inouïe ou banale, c’est selon votre regard, « Le Démon », c’est plus qu’un drame, c’est un éclairage désacralisé de pur théâtre ! Courrez-y rejoindre Selby, parce qu’il est le meilleur d’une phrase inachevée : « L’histoire d’un homme d’affaires respectable… »

HAPPY FAMILY

Du 16-03-2010 au 27-03-2010

AUTEUR : Alessandro Genovesi
MIS EN SCÈNE PAR : Traduction et mise en scène de Dominique Pattueli, Assistante à la mise en scène : Danila Di Prinzio
AVEC : Sébastien Hébrant, Audrey D’Hulster, Gudule, , Geoffrey Seron, Thomas Demarez, Marie Sylvie Hubot, Hervé Dubois , Marie Van R, Florence Roux
SCÉNOGRAPHIE : Lou Vernin
COSTUMES : Audrey D’Hulster
MUSIQUE: Lucka
CRÉATION LUMIÈRE: Juan Borrego et Alain Valentour
RÉALISÉ avec l’aide du ministère de la communauté française-service théâtre

Lire la suite

Milan. Eté 2001, c’est la canicule.

Filippo et Anna, quinze ans, veulent se marier. A cause de cela, leurs familles vont se rencontrer. Les parents d’Anna : Mamma et Papà sont invités à dîner chez Anna (la mère de Filippo) et son mari Vincenzo (qui n’est pas le père de Filippo) dans leur magnifique penthouse milanais sis piazza Agostino.

Là, ils font la connaissance de Nonna Anna (la mère de Vincenzo) qui cuisine comme un chef malgré son Alzheimer et Caterina (la fille de Vincenzo), belle, rousse, pianiste et angoissée.

En se rencontrant, les parents deviennent imprévisiblement amis.

Il est vrai que lorsqu’il est chez lui, Papà passe son temps à fumer des joints, affalé sur le canapé pendant que sa femme névrosée se perd dans ses colères, il est vrai que Vincenzo est atteint d’un cancer incurable et qu’il n’a pas la force de l’avouer à sa famille.

Donc, c’est l’histoire triste, ironique et comique de la vie de deux familles, dont l’une est élargie.

Enfin, si ça n’était que ça ! Car avant tout, il y a « Moi », Ezio, l’auteur. Celui qui donne vie à ses personnages, les écrit en direct. Il est pirandelliennement aux prises avec les créatures de sa fantaisie, confuses, perdues, apeurées devant l’imprévisible banalité de leur vie. Un bête accident routier catapulte ce héros narrateur, au centre de ce microcosme, au milieu des ces deux familles en équilibre précaire, vivantes, heureuses, confuses.

Ezio c’est aussi l’alter égo d’Alessandro Genovesi, l’auteur de Happy Family.

Ezio a 31 ans, il soutient ne pas avoir de gros problèmes mais souffre de maux de dos et de crises d’angoisse. Il est riche parce qu’il a hérité de son père le brevet de la boule pour machine à laver, largué par sa copine, le moment est arrivé…

Il y a aussi son chien, Gianni, sa mère…Anna. Des hommes des squares, des journalistes, des médecins, des psychiatres, un pizzaïolo.

Donc, de quoi parle Happy Family ? De tout et de rien, de l’amour en premier lieu ou mieux de l’infinie possibilité de se rencontrer, mais aussi de la famille, de la vie et la mort, des petites ou grandes névroses contemporaines.

Soutien du Collectif Vrac et à la maison de la création

HÔTEL DU LIBRE ÉCHANGE

Du 20-04-2010 au 01-05-2010

AUTEUR : Georges Feydeau
MIS EN SCÈNE PAR : Benoît Pauwels et Vincent Vanderbeeken
AVEC : Didier Colfs, Nicole Palumbo, Romain Barbieux, Annah Cervinka, Amélie Saye, Marc De Roy, Samuel Seynave, Thomas Demarez, Marjorie Berger, Denis Carpentier et Karen De Paduwa.

Lire la suite

Une succession d’événements réunissent au même moment à l’hôtel du libre échange : Mr Pallardin, homme sinistre et expert auprès des tribunaux, venu pour constater la présence d’esprits maléfiques dans une des chambres de l’hôtel, sa femme Marcelle, venue le tromper avec Mr Pinglet son meilleur ami, Mr Mathieu, l’avocat bègue de Mr Pinglet et ses nombreuses filles et, enfin, Maxime, son neveu, désireux de passer discrètement un cap d’importance avec la petite bonne de Mr Pinglet…bref, un véritable mikado d’épées de Damoclès qui n’attendent qu’une seule chose, provoquer un maximum de quiproquos et de situations plus bizarres les unes que les autres.

ATTENTION SPECTACLE REPORTÉ

Du 20-05-2010 au 29-05-2010

AUTEUR : Charles Bukowski
MIS EN SCÈNE PAR : Christain Leblicq
AVEC : Jean-Marie Petiniot

Lire la suite

Accueil – Recréation originale en coproduction avec le Théâtre de Poche et Hypothésarts avec le soutien du Théâtre Jardin Passion.

Il y a quinze ans, nos scènes francophones étaient envahies d’une pièce dévastatrice, une sorte de véritable ovni théâtral comme on en voit peu, et qui s’inscrira dans le répertoire des spectacles cultes de la scène en Communauté française comme un chef-d’œuvre d’insolence, tant le choc des génies fut éblouissant.A voir, Jean-Marie Pétiniot, en Charles Bukowski, le terme génie n’est pas trop fort pour cette composition absolument désarmante d’un acteur qui était tout simplement grandiose. C’est que l’aventure de cet homme nu a été mise en scène par Christian Leblicq de manière impressionnante, avec une vérité virulente, avec l’énergie, la rage et la détresse proches de l’œuvre diabolique de Charles Bukowski, cet immense écrivain, ennemi hargneux et alcoolisé d’un Occident verrouillé de toute humanité.

Sarcastiques, grinçants et drôles, Petiniot Leblicq sont de retour avec Bukowski accoudés à notre jardin en zinc.

N’en jetez plus. Vous l’aurez compris, il faut vous précipiter sur cette merveille de truculence qui ne laissera de glace que ceux qui n’ont jamais connu la lucide désillusion de la vie en gueule de bois.

The Naked Man, c’est le coup de cœur fatal à une embolie au Jardin Passion, hurle à grands cris sauvages Sébastien Hébrant et Geoffrey Seron .

LA FOIRE AUX IMPROS

Du 28-05-2010 au 29-05-2010

AUTEUR : Virginie D’Hondt, Maud Lefebvre, Marie-Noëlle Hébrant, Sébastien Hébrant, Geoffrey Seron, Pierre Poucet.
MIS EN SCÈNE PAR : Les Namuzettes

Lire la suite

La surprise de la fin de saison… Notre foire aux impros s’invite à la dernière minute au théâtre jardin passion.

Cette fois encore, les Namuzettes inventerons à partir de vos thèmes des histoires touchantes, troublantes, amusantes, puissantes, et encore beaucoup d’autres mots en « antes »…

Attention n’oubliez pas que nous ne sommes pas responsable des propos tenu durant la soirée car personne ne sait ce qui va se passer…

« Roulez casquettes, c’est la foire aux… »

(…) Les comédiens créent l’ambiance et les histoires avec beaucoup d’intelligence, de talent et de finesse. Un pur moment de bonheur théâtral (…) F. Halleux pour le confluent