King Kong Théorie

King Kong Théorie est un essai autobiographique de Virgine Despentes (entre autres autrice et réalisatrice de Baise-moi, Bye Bye Blondie, Vernon Subutex…)

L’ESSAI

King Kong Théorie est un essai autobiographique de Vir- gine Despentes (entre autres autrice et réalisatrice de Baise-moi, Bye Bye Blondie, Vernon Subutex…) Elle décortique la manière dont le féminin se construit par rapport au masculin et leur relation au pouvoir : quelle est la place assignée à chacun dans la société? La condition de la femme (et de l’être hu- main) a-t-elle évolué depuis la révolution sexuelle des années 70 ? Si la réponse est oui, il reste néanmoins du chemin à parcourir et c’est de cela dont il est question. Un manifeste pour un nouveau féminisme où il ne s’agit pas de comparer les petits avantages des uns aux petits acquis des autres mais bien de “tout foutre en l’air”.

LE SPECTACLE

Puisque notre volonté est d’être entendues, il n’y a pas de personnage, pas de costumes multiples, juste trois personnalités, trois femmes s’adressant directement au public, dans le but armé de lancer le débat à l’issue de la représentation. Sur scène, un univers sonore brut et présent. La musique, omniprésente dans la vie de Virginie Despentes, se retrouve ici, avec la même importance, pour toucher le public à un autre niveau que celui du raisonnement. Du rock, du punk, mais aussi de l’électro et des sons jouent ainsi avec l’émotion. La scénographie est légère : trois chaises et un écran. C’est une volonté car ce sont les mots et les idées qui doivent être au centre du propos. Nous misons sur la sobriété pour faire tourner le spectacle dans un maximum d’endroits où la culture doit avoir sa place, même si elle en est parfois absente; les théâtres bien sûr mais aussi les maisons d’accueil, les prisons, les locaux d’associations diverses pour les droits de la femme… Partout où cette parole sera jugée nécessaire!
Nous souhaitons que l’essai de Virginie Despentes dépasse ici sa dimension littéraire pour prendre vie théâtralement dans ces trois corps de femmes. Nous voulons appuyer sur l’importance des corps et la manière dont la société les produit, normés et genrés. Pour renforcer, questionner et faire résonnance avec ce point de vue, des vidéos sont projetées. Images issues de la pop- culture, publicités sexistes, genrées, exemples de constructions glorieuses de masculinité ou de féminité, elles sont là pour que le spectateur puisse ressentir d’une autre façon les mots de Virginie Despentes. Une façon de décaler le propos et de lui donner une dimension artistique, provoquant à nouveau de l’émotion brute.

Durée : 1h15

Public : conseillé à partir de 14 ans

Divers : Une production du Théâtre Jardin Passion, de l’ASBL Revolver, avec le soutien du Panach’Club

Distribution
Un texte de Virginie Despentes

Avec Maud Lefebvre, Marie-Noëlle Hébrant & Delphine Ysaye
Sous le regard dramaturgique de Julie Nayer assistée de Lisa Cogniaux
Création sonore & musique : Ludovic Romain
Création lumière : Félicien Van Kriekinge

Articles de presse

“King Kong Theorie pousse à la révolte et provoque l’envie de “tout foutre en l’air”. Foncez!”

7sur7

” Qu’il est bon de se réunir pour partager des mo- ments de rire et d’insoumission ! Alors si vous voulez rire – mais d’un sujet sérieux ! -, si vous vous questionnez sur la féminité ou si vous avez envie de lâcher l’animalité qui sommeille en vous, King Kong Theorie est un spectacle pour vous ! “

Culture remains

“À la fin du spectacle, on ressort forcément touché, encore bouleversé par la tirade finale. Une réussite.”

Sud Info

“Un spectacle vivifiant, capable de booster les plus récalcitrants”

Confluent

” Animal, percutant, drôle, léger, grave et noir, ce King Kong Théorie décoiffe un max’ ! (…) Nous avons compris le sens de l’expression : jouer avec toutes ses tripes.”

Le Bourlingueur du net

Teaser
Agenda

 

  • Février 2016, création + 5 représentations au Théâtre Jardin Passion
  • 25 janvier au 25 février 2017 : Little TTO, Bruxelles.
  • 8 mars 2017 : Little TTO
  • 10 mars 2017 : Foyer Culturel de Sprimont
  • 14 mars 2017 : Centre Culturel régional La Louvière
  • 25 mars 2017 : Théâtre des Quatre Mains, Beauvechain
  • 11 au 20 mai 2017 : Théâtre Jardin Passion, Namur
  • 23 mai 2017 : Centre pénitencier de Lantin, prison pour femmes
  • 08 février 2018 – CC Hastière
  • 07 mars 2018 – CC Huy
  • 08 mars 2018 – Wolubilis
  • 16 mars 2018 – CC Jodoigne
  • 17 mars 2018 – CC Chênée
  • 21 mars au 12 mai 2018 – Little TTO
  • 07 mai 2018 – Les Riches Claires
  • 07 novembre au 1 décembre 2018 – TTO